Porcianus Quest – Saint-Pourçain-sur-Sioule

A Saint Pourçain, qu’est-ce qu’on est bien
Y a des belles filles et du bon vin,
Petite ville, belle et tranquille,
C’est magnifique et sympathique.
A Saint-Pourçain, qu’est-ce qu’on est bien,
Quand tout le monde chant’ ce refrain,
Y a D’la musique qui claironne,
Des majorettes qui tourbillonnent,
Et nous, on joue de l’ accordéon.

Je ne vais pas me répéter, je vous en ai déjà parlé. Si vous aimez le patrimoine et/ou si vous avez envie de le (faire) découvrir de façon ludique, l’application Pepit03 est parfaite. Rappelez-vous, je vous la présentais il y a quelques mois. Et après 5 missions (réussie de manière exceptionnelle !), je crois qu’on peut dire que j’adore.

Un après-midi du mois de Juillet (non, je n’ai pas de retard dans la publication de billets…), je suis donc allée tester celle de Saint-Pourçain-sur-Sioule, une ville que j’aime beaucoup et que je traverse souvent sans vraiment la connaître. C’était l’occasion d’en apprendre un peu plus sur cette cité qui me fait parfois penser à Cusset… Pour ses cours, son marché du samedi matin… Et puis, ses caves… Et sa balade le long de la Sioule…

Grâce à ma Carte Touristique Pro d’Allier Tourisme (plus d’infos ici), j’ai fait une pause au Musée de la Vigne et du Terroir. Un petit musée caché dans une cour qui semble peu connu et couru mais très sympathique pour en apprendre plus sur le monde de la vigne.

En conclusion, Saint-Pourçain-sur-Sioule est une jolie petite cité. D’ailleurs, quelques semaines plus tard, lors d’une sortie avec la Team Allier Tourisme, j’y retournais pour une visite VIP des caves et du vignoble. Souvenez-vous, je vous en parlais ICI.

Happy birthday, Sir ! – Montaigu-le-Blin

Montaigu-le-Blin, je ne connaissais pas vraiment. J’y étais allée une fois pour un mariage mais je n’avais pas fait le tour. Hormis la salle de réception (je vous conseille le Château de la Boulaize !), rien ne m’avait vraiment tapé dans l’oeil. Faut dire aussi qu’il ne faisait pas bien beau ce jour-là… Mais le camarade Thierry, Ambassadeur de l’Allier, l’ayant mis dans son Top 5 des villages de l’Allier, je me suis dit que je devais être passée à côté de quelque chose. J’y suis allée un après-midi tout grisâtre, entre deux averses. Et avant que j’ai eu le temps de vous en parler, Pepit03 (le jeu type geocaching qui invite à découvrir les trésors de notre département) sortait avec une mission à Montaigu-le-Blin (à ne pas confondre avec Montaigut-le-Blanc, du côté de Saint-Nectaire). C’est donc à l’occasion de cette aventure sur les traces du Zoom Braham que je vous ai fait quelques photos…

La mission du jour m’a menée sur la (très belle) place centrale du village, dans la campagne environnante (au milieu des champs de maïs et des bottes de paille), devant les grilles de châteaux et de manoirs (Montaigu-le-Blin, village aux 2 manoirs et 6 châteaux), à l’église Sainte-Anne, jusqu’au lavoir et au pied du château fort (propriété privée gérée par l’association « Etudes et chantier » qui accueille de nombreux bénévoles du monde entier sur un chantier visant à restaurer et mettre en valeur les lieux). C’est une balade de 4 km environ (avec 2/3 jolis points de vue sur le village et/ou la forteresse médiévale), accessible aux jeunes enfants (mais pas aux poussettes). Il y a quelques passages en bord de route (et si on roule à droite, on marche à gauche !) où il faut se montrer plus prudent ou dans des chemins plus étroits (et aux herbes hautes), le tracé ne présente pas de difficulté.

Montaigu-le-Blin est un très joli village où le temps semble s’être arrêté. Tout est si calme et paisible. La grande place donne envie de laisser passer le temps et de rêver. C’est tranquille à souhait. Et en se promenant dans le village, on se dit que ça doit être très agréable de vivre ici. Dans un des manoirs, dans une maison typiquement bourbonnaise ou dans une jolie longère… Montaigu-le-Blin, c’est un joli petit coup de cœur.

 

Gagnez la compet’ agricole – Arronnes

Motivée par mon 1er succès à Billy (que je vous racontais ici), je suis partie pour une nouvelle mission Pepit03 (dont je vous parlais ici) dans Arronnes, village que j’ai plusieurs fois traversé sans m’arrêter (comme beaucoup de villages de la région, en fait).

Arronnes, petite cité de caractère, est un site clunisien dont l’église (romane) est classée ISMH et bordée par un joli petit jardin. Traversé par le Sichon, le village d’Arronnes n’est pas très grand mais il doit plutôt être agréable de venir y passer quelques jours de vacances en toute déconnection. Et, grâce à mon appli, j’ai pu regarder ce qui, de prime abord, n’aurait peut-être pas attiré mon œil. Bonus, si l’on monte au Ray de la Chaise (de l’autre côté du « Chichon »), on a une très jolie vue sur le village.

 

Entre 2 belles éclaircies, il faisait un peu gris et un peu frais (la faute à une petite brise) mais sec. Et, en ces temps pluvieux et orageux, il faut savoir s’en contenter. Le téléphone à la main et l’appareil photo autour du cou, j’ai observé les façades et les détails et répondu aux questions dont les réponses (toutes bonnes du 1er coup) m’ont menée direct au trésor bien caché. Mention spéciale à Kevh, joueur passé avant moi, qui a trouvé un jeu de mot parfait ! Si tu passes par là Kevh, tu as été le sourire de ma journée !

Cette mission est plus simple et rapide que celle de Billy (ce sont les 2 seules que j’ai testé pour le moment) mais c’était sympa quand même. Au milieu des fougères, de la digitale pourpre et des pins. Et j’ai même appris des choses. Notamment cette histoire de contrebandiers du Moyen-Age… De la contrebande de sel ! Le village était calme, il n’y avait pas un bruit dans la nature environnante… Oui, un dimanche après-midi, avant de retrouver la folie du quotidien, ça fait du bien.

Si vous avez des enfants (ou non, d’ailleurs), je vous invite grandement à télécharger l’appli (gratuite sur Apple et Android). Ces chasses au trésor type geocaching sont parfaites pour apprendre en jouant et pour passer un bon moment en famille.

De l’eau au château – Billy

Dimanche dernier, armée de mon téléphone allumé sur Pepit03 (dont je vous parlais vendredi), je suis partie à la découverte de Billy, à une petite 20aine de kilomètres de Vichy. De Billy, je ne connaissais que le château, forteresse de la fin 12ème/début 13ème siècle. Très beau, soit dit en passant. Je vous encourage à aller le visiter (5.5 euros par adulte avec accès aux courtines, billet en vente à l’office de tourisme, aux pieds du château). Mais je n’étais jamais allée me promener dans les ruelles de la ville ou sur ses chemins environnants. Grâce à Pepit03, j’ai réparé cette erreur. Bien m’en a pris, c’est franchement joli. Le camarade Thierry, Ambassadeur Allier Tourisme tout comme moi, l’a d’ailleurs placé dans son Top 5 des villages de l’Allier

Un mot sur la mission…

C’était ma 1ère mission avec Pepit03 et, si je ne l’ai pas faite avec des enfants, j’ai quand même pris beaucoup de plaisir à la balade. J’ai mis 1h45, soit un poil moins que le prévoyait l’appli. Sans enfant, c’est tout de suite plus facile et rapide. Malgré les 2/3 côtes. Et les arrêts photo. J’ai particulièrement aimé me promener sur des chemins qui m’ont emmené loin de la circulation automobile. Hormis le départ dans le centre du village et le retour. J’ai traversé 2 rues fréquentées par les voitures, c’est tout. Ces chemins (herbeux ou goudronnés) m’ont conduite dans des coins que je n’imaginais pas pouvoir emprunté. Avec, en prime, de magnifiques points de vue sur le château ou la vallée. De retour dans le bourg, si nous traversons un carrefour délicat, nous retrouvons vite le calme des petites ruelles étroites le long desquelles ont poussé des maisons ou des murs en pierre… Et, en toute franchise, sans mon appli, je n’aurais probablement pas regardé ce que Koa, le Zoom spécialiste de l’eau, me pointait du doigt. Oui, je me suis prise au jeu. J’ai appris des choses et découvert un charmant village.

1ère mission réussie ! Et je suis prête à recommencer. Mais, cette fois, avec Braham, le Zoom spécialiste des châteaux…

PEPIT 03

Pepit03 est une application mobile (gratuite sur Apple et Android) imaginée et créée par le CAUE de l’Allier (Conseil de l’Architecture, de l’Urbanisme et de l’Environnement). Leur but étant de faire découvrir le patrimoine de l’Allier sur le principe du Geocaching, en proposant différentes missions (chasses au trésor) au cours desquelles les participants sont invités à regarder attentivement l’environnement dans lequel ils évoluent. Au cours de ces missions (possibilité de télécharger les fiches pour les utiliser hors-ligne), l’équipe de joueurs (le public ciblé est familial) est amenée à faire des pauses en différents points « stratégiques » pour regarder autour d’eux (un panorama, un détail d’architecture, une construction environnementale…) et répondre à des questions dont les réponses, mises bout à bout donnent des coordonnées GPS qui permettent de trouver la cache pour accéder au trésor.

L’application en elle-même est vraiment facile d’utilisation. Il suffit de la télécharger et de se créer un profil pour accéder aux différentes missions. C’est vraiment intuitif. Les explications pour se repérer le long du parcours sont claires et fiables. On peut même se suivre sur une carte. Au cours de la mission, nous sommes accompagnés par des Zoom, sortes de copains virtuels spécialistes d’architecture, d’environnement, de patrimoine religieux… Petits compagnons (pensés comme de vrais personnages) qui nous assistent dans notre découverte du patrimoine en distribuant anecdotes et informations (géographique, historique…) nous aidant à comprendre ce que l’on regarde. En résumé, on apprend à observer et on s’amuse. C’est franchement très ludique. En fin de parcours, une cache est à découvrir, avec un petit trésor et un carnet pour écrire son nom, la date, ses impressions ou féliciter les prochains. Il n’y a plus qu’à valider la mission. Et se préparer pour la prochaine. Le but étant de parcourir le plus d’univers possible.

A ce jour, il existe 18 missions (de 1 à 6 km, de difficultés variables et présentant des intérêts différents) situées dans l’Est du département (autour de Vichy et Moulins), l’offre étant amenée à évoluer par la suite. Je vous encourage vivement à télécharger Pepit et à emmener vos enfants découvrir le patrimoine de l’Allier, patrimoine qui est aussi le leur.

J’ai testé le jeu dimanche dernier. Certes, je ne l’ai pas utilisée en situation pour laquelle elle a été créé puisque je n’ai pas d’enfant, mais l’adulte que je suis a beaucoup apprécié. Le parcours était sympa (dans des chemins dont je ne soupçonnais pas l’existence et où je me suis bien demandé où ils menaient), j’ai appris des choses et, sincèrement, je n’aurais peut-être pas prêté attention aux détails si je n’avais pas eu l’appli avec moi. Bravo, donc, au CAUE pour l’initiative !

Pour les curieux, j’ai testé la mission sur Billy (autour du château mais pas que), je vous en parlerai plus en détails dimanche.