Street Art City – Lurcy Levis

Si je vous dis « Street Art », vous me répondez ? New York ? Berlin ? Peut-être Melbourne, Los Angeles ou Saö Paulo ? Que nenni ! Le street art, c’est ici que ça se passe. Ici, à Lurcy-Lévis.

Quand Gilles et Sylvie Iniesta ont acheté cet ancien centre de formation des PTT en 2003 (en même temps que le Château de Béguin, rénové et revendu depuis), ils n’avaient aucune idée de ce qu’ils allaient en faire. Laissés à l’abandon depuis 1992, les bâtiments étaient loin d’avoir livrer leur potentiel. Jusqu’à un jour de Janvier 2015… Quand Sylvie a eu une sorte d’illumination. Ces murs étaient prêts à briller. Il ne leur manquait que la couleur. Et pourquoi pas du tag, du graffiti, du street art ? Et c’est ainsi qu’est né Street Art City. En pleine campagne bourbonnaise, certains diront que c’était un pari osé…

 

 

 

Un site unique dédié à l’art

Les chiffres donnent le tournis. 22 000 mètres carrés de murs et façades, 13 bâtiments, 10 hectares de terrain… Et une infinie de possibilités sur un chantier en perpétuel mouvement. En extérieur. Et en intérieur. Alors que nombre de sites dédiés au Street Art sont voués à la démolition, ici, et même si certaines fresques seront un jour recouvertes (le tag est un art éphémère), on garde les murs. C’est ce qui fait de Street Art City, un lieu unique. Depuis 2016, les artistes se succèdent pour exprimer leur art. Durant 1 semaine ou 3 semaines, ils sont en immersion totale pour créer. Logés et nourris, ils trouvent ici la bienveillance et tout le matériel qui est nécessaire à la pratique de leur art… Gilles et Sylvie ont créé une véritable Villa Médicis du Street Art. Sans contrainte ou presque. S’ils ont fait appel à un collectif d’artistes la 1ère année, depuis, les demandes spontanées sont de plus en plus nombreuses. Venus des 5 continents, 80 à 85 artistes pourront être accueillis cette année. Il règne dans ces lieux une formidable énergie créatrice, ça « grouille » de vie et de talent.

Grâce au CDT Allier Tourisme, j’ai eu la chance de participer à une visite du site. Avec mes camarades Ambassadeurs (je vous parle de cette aventure ici), nous avons été accueillis par le propriétaire des lieux en personne, Gilles (bien plus qu’un propriétaire) (bien plus qu’un mécène) qui nous a dressé un portrait passionnant du Street Art City avant de nous emmener pour une visite guidée. De façade en façade, à chaque coin de bâtiment, nous en prenons plein les yeux. C’est un véritable feu d’artifices de couleurs. J’ai adoré ! Et si Gilles nous raconte les histoires de ces fresques, il n’en dit pas trop. Afin de les appréhender et apprécier avec nos émotions personnelles. A chacun d’interpréter ce qu’il voit. Et c’est beau. C’est beau dedans. C’est beau dehors. C’est beau grâce aux œuvres. Et c’est beau grâce aux gens.

 

 

 

L’hôtel où l’on ne dort pas

Puis nous nous sommes dirigés vers l’Hôtel 128 (sagement) (mais avec une certaine appréhension en ce qui me concerne… on nous a distribué des lampes frontales !) (autant dire que je ne faisais pas la fière) (et je crois que ça s’est vu). Hôtel 128 comme les 128 chambres. Désaffectées depuis bien longtemps, les chambres sont livrées aux artistes qui prennent possession des lieux, des sols aux plafonds en passant pas les placards et les salles de bain. Une façon de s’immerger totalement dans l’univers de l’artiste. Et d’une pièce à l’autre, ce sont des univers bien différents que nous découvrons.

 

 

 

Si certaines oeuvres (je ne mets pas plus de photos des œuvres à l’intérieur, c’est interdit) m’ont interpellée positivement (par le thème abordé, la technique utilisée ou les couleurs choisies), j’avoue, certaines pièces m’ont plutôt « dérangée » voire même, mise mal à l’aise. C’est parfois un peu sombre. Quant au sujet, aux couleurs ou à l’abondance de matières. Je me suis parfois sentie oppressée en entrant dans une chambre. C’est le jeu et c’est intéressant aussi de pouvoir échanger avec d’autres visiteurs sur ce qui nous a plu. Ou non. La journée s’est terminée, en toute convivialité, autour d’un chocolat/café gourmand. Avant de reprendre la route sous la pluie…

Une visite exceptionnelle

En toute franchise, lorsque j’ai reçu l’invitation du CDT, hormis l’envie de partager un moment avec mes collègues Ambassadeurs, c’est la curiosité qui m’a poussée à accepter. Du Street Art, je ne connaissais pas grand chose. Pour moi, ça se limitait aux tags qu’on voit sur les piliers des ponts ou le long des voies ferrées. J’assume mon ignorance. Et, au final, j’ai été agréablement surprise. Je ne m’attendais pas à aimer autant. Les superlatifs ne sont pas assez nombreux. Je n’hésite pas à parler de coup de cœur. Carrément. Tant pour les lieux en eux-mêmes, les fresques mais aussi l’histoire du complexe, que le personnage de Gilles (un homme passionné et passionnant !) (un homme d’une grande générosité mêlée à une grande ouverture d’esprit), la mentalité du concept (la priorité c’est l’art et l’artiste) ou les artistes rencontrés. Et c’est tellement incroyable de trouver cela ici, dans l’Allier. Nous y avons passé 3h et nous n’avons pas vu le temps passer. Qu’on soit amateur de Street Art ou simple curieux, on ne reste pas insensible. Ce fut, à titre purement personnel, une expérience exceptionnelle.

Merci à Gilles et Sylvie pour ce beau moment de partage. Merci aux artistes (Zeso et Kelkin) (cliquez sur leurs noms pour accéder à leurs profils Instagram) pour leur disponibilité. Merci à Allier Tourisme d’avoir rendu cette visite possible. Et merci à mes collègues Ambassadeurs pour leur bonne humeur.

Tarifs et horaires : ICI
Les visites des copines : A l’eau de Vichy, Elody loves travel, Melle Brunette, Magic Orange Plastique Bird, Dans le sillage d’Anne, Delfie

4 commentaires sur « Street Art City – Lurcy Levis »

  1. J’ai encore plein d’images dans la tête. Comme des flash. Cet endroit est vraiment marquant et dégage une énergie particulière. On va en parler longtemps entre nous je crois 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s