Lac Chauvet

En Auvergne, on a pas la mer. Mais on a des lacs. Et même des lacs dans des cratères de volcans. Oui. En Auvergne, on a des volcans, donc. Pariou, PDD, Puy des Goules, Louchadière… Et on a le Sancy.

Pour cette balade, je vous emmène aux abords du Lac Chauvet. Du côté de Picherande, dans les Monts Dore. Entre Besse et Super-Besse. A peu près. A 1162 mètres d’altitude. Quasi parfaitement circulaire, la naissance du Lac Chauvet remonte à 150 000 ans. En comparaison, le Lac Pavin (non loin de là) date « seulement » de 6 900 ans. Mais, attention, contrairement à nombre de lacs auvergnats, Chauvet est strictement privé. Baignade, pêche et toutes activités aquatiques y sont formellement interdites. Ca n’empêche pas de pouvoir y faire une agréable balade. En partie en forêt (forêt de Montbert). Attention ! C’est parfois fort boueux en raison des activités de bûcheronnage, il peut y avoir épais de boue. Si c’est trop impraticable, contournez par la forêt en longeant le chemin pour ne pas le perdre et reprenez-le à la sortie du bois. En partie sur un plateau d’estive avec vue à 360 degrés. Sur les Monts Dore, la station de Super-Besse ou les Monts du Cantal… C’est juste MAGNIFIQUE ! Admirez et respirez. Mais attention aux troupeaux ! Ne les embêtez pas et refermez les barrières !

Le Lac Chauvet n’est pas le plus beau lac qui soit (j’ai un amour inconditionnel pour le Gour de Tazenat dans les Combrailles) mais il a l’avantage d’être super accessible pas la D203 et d’avoir un parking. C’est aussi moins fréquenté (parce que pas d’activités et d’aménagements). Il existe une boucle de 7km et des poussières (tracé disponible sur le site Visorando). La balade ne présente pas de grosse difficulté hormis le passage un peu délicat en forêt. Faites tout de même attention au balisage, ne vous y fiez pas. Suivez les indications du PDF.

Le Lac Chauvet se situe sur le parcours de l’exposition en plein air Horizons Sancy (lien ICI). Le temps d’un été (c’est la 11ème édition), 10 artistes présentent 10 oeuvres monumentales au cœur du Massif du Sancy. Le Lac Chauvet est au numéro 8. L’oeuvre de Jérémie Rigaudeau, La nature a-t-elle un prix ? invite à réfléchir d’un point de vue écologique sur la société de consommation. Mais, ça, je vous en reparlerai d’ici la fin de l’été dans un billet spécial.

Au fil de l’eau… vergnat consacre un article au Lac Chauvet, ICI. De même que Pays d’Auvergne, ICI.
Une autre idée de randonnée dans le secteur, un peu plus longue, disponible chez Planète Puy de Dôme, ICI. Ou sur Balirando, ICI.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s