Château d’Effiat

Je ne sais pas chez vous mais, ici, la météo est… disons… incertaine. Il fait gris, les averses menacent entre 2 éclaircies. Le ciel ne sait pas trop sur quel pied danser. Entre été et automne, il hésite, le bougre. Mais c’est les vacances et j’ai bien l’intention d’en profiter un minimum. Alors, je m’adapte. Quand il ne fait pas assez beau pour aller en rando, c’est visite culturelle. Musée, château, expo… Ca va, il y a encore de quoi faire.

Le Château d’Effiat, je passe souvent devant. Et cela fait déjà longtemps que, chaque fois, je me dis qu’il faut que je me renseigne. Et chaque fois, j’oubliais en arrivant à la maison. Je savais qu’on pouvait le louer pour des évènements type mariage ou séminaire mais je ne savais pas s’il était ouvert à la visite. Et puis, l’Office de Tourisme de Riom-Limagne a l’autre jour posté un statut sur son compte Facebook (d’où l’importance des réseaux sociaux) informant que le château ouvrait ses portes pour la saison Juillet-Août et proposait des visites guidées les après-midis. Hop, j’ai remonté la découverte sur ma liste de choses à faire et à voir. Et j’y suis allée mardi.

Il faisait gris et humide. Mais pour une visite des intérieurs, ce n’est pas bien grave. A moins de visiter des ruines à ciel ouvert, un château c’est plutôt abrité. J’avais un peu peur pour la balade dans le parc mais, finalement, la chance nous a souri. Ouf.

J’avoue, d’Effiat, je ne connaissais rien. Qui qu’avait habité ici, quoi qu’il s’était passé, dans quelles circonstances il avait été construit… Rien de rien. Totale découverte, donc.

C’est dans une demeure (avec de la pierre de Volvic dedans, ou dehors, en fait) datant des années 1600 que le propriétaire actuel des lieux (un monsieur très gentil, au passage, le château appartient à la même famille depuis 1856, les De Moroges) nous compte l’histoire du Château d’Effiat. Depuis 1557. C’était alors un manoir (acquis par Gilbert Coiffier) du 14ème siècle qui, depuis, a été agrandi, détruit, refait mais non fini… Effiat, c’était aussi une école militaire (de 1776 à 1793), la Maison des Oratoriens. Qui a compté parmi ses élèves, un héros local, le Général Desaix (si vous êtes de la région, je vous conseille d’ailleurs la visite du Manoir de Veygoux pour en savoir plus sur le personnage et la révolution dans son ensemble). Effiat, pour moi, c’était une petite commune qui ne payait pas de mine. Je me trompais. J’étais loin de me douter de tout ça. Comme quoi, on ne fini jamais d’apprendre. Notre guide parle beaucoup. Avec passion, affection et fierté. C’est très intéressant mais, j’avoue, je n’ai retenu que la moitié des informations données. Beaucoup de noms, beaucoup de dates… Oups. Le parc à l’anglais est également très joli. Surtout à l’arrière. Même s’il ne reste qu’une « petite » parcelle des 162 hectares d’origine. Quel dommage ! Mais l’ensemble est admirablement bien conservé. Le parc a été refait comme au 17ème siècle (merci les archives !) et le château est classé Monument Historique. Cliquez sur les liens en fin de billet pour en savoir plus.

J’ai beaucoup aimé cette visite. Ce n’est pas exceptionnel (d’un point de vue purement esthétique) comme peut l’être Parentignat ou Tournoël (de magnifiques châteaux plus grands ou plus somptueux), par exemple. Mais c’est toujours intéressant d’en apprendre plus sur sa région et ce qu’il s’y est passé. Pourquoi, comment… Effiat a eu un passé particulièrement riche et étendu dans le temps (son histoire remonte à loin), on ne croirait pas. Dire que certains plans d’architecture et d’aménagements du parc ont servi à Versailles ou au Louvre (Coiffier Ruzé était un proche de Louis XIII et Richelieu)… C’en est même dommage qu’il soit si méconnu. Et ça fait un château de plus à cocher sur ma liste.

Le château est ouvert à la visite (guidée) les après-midis de Juillet et Août, à 14h30, 16h et 17h30 du mardi au dimanche. Au tarif de 8euros (adulte), 6euros (étudiant), 5 euros (12/18 ans), gratuit pour les moins de 12 ans. Sous réserve de possibles réservations pour des évènements. Notez aussi que dans l’aile du château, vous pourrez visiter l’expo photo de Henri Lauras.

Château d’Effiat
Office de Tourisme Riom-Limagne
Passion Châteaux

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s