Vichy

En début de semaine, j’ai reçu la visite éclair de la copinette Toulousaine (et son amoureux). Nous n’avions pas beaucoup de temps (ils ont fait une pause pour moi dans leur périple de vacances) mais le Vichy le plus touristique n’étant pas très étendu, j’ai eu le temps de leur montrer 2/3 choses. Si vous me connaissez, vous savez que j’adore ma ville. Et que j’aime en parler. Un jour, je serai guide touristique…

Je leur avais donc donné rendez-vous le long de la Promenade du Lac d’Allier (oui, l’Allier est une rivière, on sait) (n’empêche que ça s’appelle le Lac d’Allier, point) en imaginant un petit circuit de choses à voir entre le parking et le centre-ville. Au stade Darragon ou au pied des résidences, les places de parking sont nombreuses, ombragées, gratuites et à 2 pas du centre.

J’avoue, je n’avais rien prévu pour le déjeuner (bonjour la fille qui ne sait pas recevoir !), nous sommes donc partis en quête d’un endroit qui accepterait de nous nourrir. 1ère étape, la Maison du Docteur Maire, édifiée en 1910-1912 et commandée par le Docteur Maire lui-même, médecin chef des Hospices de Vichy (Rue du Golf). Passage obligé le Parc Napoléon 3, espace aménagé à la demande de l’Empereur dans les années 1860 ainsi que les célèbres Chalets. On traverse et l’on emprunte la Rue de Belgique pour passer devant le Castel Flamand (1898) et la Villa Vénitienne (construite en 1897 pour un Marchand d’Art), deux « curiosités » architecturales. On monte jusque l’Opéra (de style Art Nouveau) et le Palais des Congrès (monument historique classé) pour admirer, notamment, ses cariatides représentant les 4 saisons. Nous traversons ensuite le Passage de l’Opéra pour sortir face à l’Eglise Saint-Louis (et vous me croyez si je vous dis que c’est encore Napoléon 3 qui l’a commandée ?!?) puis nous remontons la Rue Clémenceau jusqu’au carrefour des Quatre-Chemins. Pause déjeuner au Petit Pot. Pas le meilleur sur Vichy mais bien situé et pas trop cher et plutôt joli à l’intérieur.

Et c’est reparti pour une petite marche dans la ville. On redescend Rue Clémenceau (et le Toulousain s’offre une glace) et nouvel arrêt à Saint-Louis pour regarder les photos du concours de l’exposition Portraits (j’y reviendrai d’ici quelques semaines). Photo obligatoire à l’Astoria (un de mes préférés en ville) pour la copine. Puis on remonte la Rue Foch jusqu’au croisement avec la Rue Hubert Colombier qui offre un certain attrait architectural et que l’on arpente le nez en l’air tant il y a à voir. A commencer par la Villa Jurietti qui a abrité durant la 2nde Guerre Mondiale le Ministère de l’Intérieur (elle a aussi servi de décor à un film de Roger Vadim) puis non loin de là, la Villa Van Dyck de style Flamand pour finir par le Castel Français et son soldat sculpté sur la façade (décor qui me fait un peu peur quand je passe devant, d’ailleurs). Le nez toujours en l’air, nous sortons face à l’Eglise Saint-Blaise de style Art Déco. Petit crochet par la Maison Natale d’Albert Londres (Rue Besse), actuellement en cours de réhabilitation. J’emmène ensuite mon duo de touristes à la Source des Célestins, en traversant le parc du même nom. Et, oui, ils ont gouté. Je décide ensuite de longer le Boulevard Kennedy pour passer devant le Castel Franc (édifié sur les anciens remparts de la ville à la fin du 15ème siècle, il abrita la Mairie de 1801 à 1822 et était, aux dernières nouvelles, à vendre) et le Pavillon Sévigné (comme la Marquise, oui, qui est sur notre liste des curistes célèbres). Nous retrouvons ensuite le chemin du Quartier Thermal en passant par le très imposant Monument aux Morts du Square du Général Leclerc puis nous longeons la Galerie du Parc des Sources pour rejoindre le Hall des Sources. Sans carte de curiste, nous n’avons pas pu tester les eaux mais le bâtiment est à voir. En sortant, c’est juste en face, je les fait admirer l’Etablissement Thermal d’inspiration Byzantine et traverser le Forum. C’est un peu triste mais le Forum est vraiment à voir. Puis retour au Parc Napoléon 3 pour un petit coucou aux cygnes noirs et nous retrouvons le chemin des voitures.

Je n’ai pas pu tout leur montrer. J’ai oublié le Kiosque à Musique et la Galerie du Fer à Cheval, notamment. Et si nous avions eu plus de temps, nous aurions pu aller jusque la Mairie ou la Rue de Strasbourg. C’est bête, ils seront obligés de revenir. J’ai essayé de leur montrer quelques points touristiques intéressants sans être trop longue dans  mes commentaires (j’ai tendance à m’emballer un peu). J’espère leur avoir appris 2/3 trucs (que les touristes « ordinaires » n’auront pas forcément) et, qui sait, je leur ai peut-être même donné envie de revenir. En tout cas, moi, j’ai pris beaucoup de plaisir à leur montré MA ville. C’était un chouette moment. Mais… j’ai oublié de faire des photos (signe que j’ai beaucoup trop parlé si je n’ai pas eu le temps de dégainer l’appareil). Ces images datent donc du lendemain. J’ai fait quelques détours (pas plus d’une rue ou deux, ahum…) entre 2 rendez-vous pour vous trouver des illustrations.

Si vous êtes de passage sur Vichy et que vous cherchez une petite visite rapide, faites-moi signe. Sinon, pensez à l’ Office de Tourisme. Chaque jour, ils proposent des visites guidées à thème. Selon le jour de la semaine, le thème change. Et pour en avoir testé 2 ou 3, je vous les conseille. Notamment « La garçonne » le samedi et « Age d’or de Vichy » le vendredi. Notez aussi qu’en demandant un plan de la ville, vous aurez la possibilité, grâce a des bornes d’information, de suivre un itinéraire libre qui regroupe quelques points stratégiques de la ville.

Publicités

Un commentaire sur « Vichy »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s